Résumé

Le docteur Silius a construit une machine capable de recueillir dans le présent les traces du passé. Mais cette machine ne fonctionne pas seule : il faut y adjoindre des cerveaux sensibles. Ces cerveaux sont ceux de sibylles. Et cette association homme/machine n’est pas sans risque. Les cinq premières sibylles employées par Silius y ont laissé leur vie ou leur santé mentale. Ces échecs répétés n’ont pas découragé Silius. En revanche, les autorités l’ont désavoué et relégué dans un entrepôt.

Quand l’histoire commence, O’Connel, bien introduit au Conseil des Moires, a obtenu que l’expérience soit une dernière fois recommencée et Gustrow va rejoindre Silius pour lui annoncer la bonne nouvelle.

La dernière sibylle sera t-elle à la hauteur des espérances de ces hommes qui ont misé gros sur la réussite de l’expérience ? Saunderson - puisque tel est son nom – saura-t-elle à la fois satisfaire aux objectifs de Silius et remplir la mission que Wanda lui confie : utiliser la puissance de la machine pour trouver des traces de Lola et de ses copines ? Saunderson, intrépide, cynique, curieuse ! Elle est l’aventurière psychique, la plus talentueuse des sibylles, tout repose sur ces épaules à la fois nerveuses et graciles !

Mais Silius poursuit-il vraiment les objectifs qu’il affiche ? Maîtrise-t-il en outre complètement les effets de son dispositif ? Lorsque le cours de l’expérience sort de son lit, doit-on l’imputer aux seules erreurs de Silius ou à un tiers capable d’en capturer les produits ?

Et tandis que Saunderson est entraînée dans un univers de plus en plus déroutant les spectateurs (Silius, Wanda) derrière leurs écrans sont-ils en sécurité ?

Dernières planches RSS

Visiter les archives

Derniers commentaires RSS

Parcourir tous les commentaires