Saunderson a rendez-vous avec Wanda

Deux vieilles connaissances évoquent le passé

Creative Commons Attribution-NonCommercial-NonDerivatives Certains droits réservés.

2 commentaires

Jean_Baptiste_Crocodile a dit :

Des circonstances indépendantes de ma volonté ont retardé la diffusion de la page 21 … Mais la voici enfin !

En fait Jean Yves, quand Wanda saute, elle a sans doute commencé à descendre l'échelle métallique qui relie la plateforme du réservoir d'eau où elle se tenait au toit plat sur lequel le réservoir est posé.

Si je regarde attentivement l'image E de la page 19, on peut évaluer à 4 m la distance plateforme - toit qui supporte le réservoir.

Si je scrute avec la même attention l'image E de la page 20, je crois qu'on peut dire que, lorsque Wanda saute, elle a déjà parcouru la moitié de l'échelle.

Ce serait donc d'une hauteur de 2 m qu'elle saute. Ensuite, elle rejoint Saunderson qui se tient encore plus bas.

Évidemment 2 m, c'est beaucoup mais faisable pour une athlète comme cette nana.

Reste l'objection des chaussures à talons hauts ! Dois-je supposer qu'elle se reçoit, à l'issue de son saut, exclusivement sur l'avant du pied? Oui, je le dois, sinon elle se casse la binette ! J'en infère, docteur Watson, que, primo, son pied est doté d'une force peu commune, secundo, que le renforcement de l'avant de la semelle de sa chaussure contribue à un tel amorti !

Et ensuite, Jean Yves, son fragile talon aiguille rejoint le sol avec la délicatesse d'un colibri qui se pose sur un frêle roseau …

Mais tout cela, cher(e)s lecteurs(trices) demeurent largement conjectural et sujet à discussion … ;)

20 août 2011

Nada a dit :

Magnifiques portraits, les yeux de Wanda sont impressionnants!!!!

21 août 2011

Poster un commentaire :