The game

Guerrière !

Creative Commons Attribution-NonCommercial-NonDerivatives Certains droits réservés.

3 commentaires

Jean_Baptiste_Crocodile a dit :

J’ai découvert un site qui s’appelle « The digital comic museum ».

On y trouve les scans de milliers de BD du Golden Age. C’est une banque de données fascinante de diversité. Chapeau bas au net qui offre ces trésors gratuitement au passant qui tombe par hasard dessus !

Dans la mesure où je mets en scène des femmes « fortes » dans ma BD, j’ai envie de rendre hommage à toutes ces filles de la jungle dont on peut lire les exploits dans ce musée digital. Ainsi :

Tarinda la rousse en bikini de « White princess of the jungle »

Nyoka, la blonde de « Nyoka the jungle girl »

Sheena, queen of the jungle dans “Jumbo comics” et “Sheena queen of the jungle”

La brune Ann, compagne de Kaänga, lord of the jungle dans « Jungle comics » et « Kaänga comics »

Tanee, la brune en bikini, the « small one », the « little one »! compagne de “Jo-Jo Congo King”

Phantom Lady, justicière dans la jungle urbaine de “Phantom lady”

Rulah dans « Rulah, jungle goddess » et dans “Zoot”

La cruelle et frénétique Skreeta de « Zago jungle prince »

Zegra de « Zegra jungle empress »

« Cave girl » une blonde élevée par des loups (plutôt bien dessinée)

« Thunda, king of congo » avec un premier épisode dessiné par Frazetta lui-même !

« Terrors of the jungle » avec des réminiscences évidentes de King Kong

« Wild boy of congo », un ado justicier copain avec une panthère noire

Sans oublier « Tiger Girl » une histoire superbement dessinée qui mérite vraiment le coup d’œil !

Il y a tant et tant de matière là dedans ! On pourrait se lancer dans une étude des stéréotypes assumés sans vergogne par les scénaristes et dessinateurs. On pourrait épingler les préjugés colonialistes, sexistes, géographiques, on pourrait se lancer dans une espèce de psychanalyse culturelle, brocarder les routines narratives et les maladresses de certains dessins. Et puis, déchirant le tissu normalisant qui dicte en tous temps ce qu’il est admissible de dire ou de voir, s’extasier devant certains joyaux bruts, où affleure quelque chose d’instinctuel et de non apprêté …

Mais pour ceux que cette entrée thématique lasserait, on trouve aussi des reproductions parfaites de « Little Nemo in slumberland », du « Spirit » de Will Eisner, du « Terry and the pirate » de Milton Caniff … et tant d’autres belles choses !

25 mai 2012

jean-yves a dit :

page sublime.

Quand au site, j'irai voir … même si mes héroïnes ne sont pas (physiquement) des fortes femmes.

29 mai 2012

Un visiteur (JBC) a dit :

Merci Jean Yves.

Justement, ces filles de la jungle des années 40-50 n'ont pas une musculature exceptionnelle ! Elles sont, c'est vrai, des “Tarzan au féminin”. Mais alors que Tarzan est toujours représenté avec un physique de déménageur, de culturiste ou d'Hercule antique, rien de tel pour ces filles de la jungle.

Rien à voir avec la moderne Jungle girl qu'on peut voir en suivant ce lien : http://comics.wikia.com/wiki/Jungle_Girl

Elles appartiennent à un monde de la culture physique qui n'a rien à voir avec le moderne culturisme.

Elles ressemblent plutôt à des Lana Turner, Rita Hayworth ou Ava Gardner dont un peu de course à pied aurait affiné la silhouette … C'est ce qui rend leur victoire sur des lions, des tigres, des panthères d'autant plus charmante qu'elle est hautement improbable …

31 mai 2012

Poster un commentaire :